Ces profils qui tuent… l’innovation

Des obstacles humains à l’innovation ?

Au commencement de l’innovation, entre technologie et utopie, il y a la bonne idée, celle qui vise à améliorer le quotidien et à révolutionner les usages. Mais il y aussi les opposants au progrès qui ce sont pas toujours ceux que l’on croit. C’est du moins les portraits que brosse Dave Martin dans la revue American Banker, relayés en français par le blog cestpasmonidee.blogspot.fr.

Que dit l’analyse ? Tout d’abord, parmi votre équipe de collaborateurs se cache peut-être un des trois profils (ou les trois !) qui nuisent à l’esprit d’innovation. Selon l’auteur, ces trois stéréotypes s’appliqueraient, chacun à leur manière, à saper toute entreprise d’innovation.

Le « sniper », « l’historien » et le « Jetson »

Le premier, qualifié de « sniper » est celui qui relève immédiatement les imperfections et les insuffisances de l’idée proposée. Et comme son nom l’indique, il va s’appliquer à abattre une à une les potentialités du concept soumis. Pire, le sniper va plus loin dans la déconstruction en ne mettant en évidence que les points susceptibles d’être bloquants, tout en prédisant un scénario catastrophe relatif au développement d’un tel projet. Et ce, sans jamais apporter la moindre proposition constructive.

Vient ensuite « l’historien », mémoire vive de l’entreprise qui flirte avec un conservatisme digne de l’époque victorienne. A grand renfort d’expériences malheureuses (vécue), « l’historien » s’assigne comme mission de faire barrage à tout changement. Réfractaire au changement, il se borne à refuser le progrès et les facteurs d’évolution de l’entreprise.

Enfin, le « Jetson » fait référence à la série de dessin-animée où évolue une famille américaine qui vit dans le futur. A l’opposé des deux récalcitrants précédents, le « Jetson » approuve toute nouvelle idée sans aucun recul, estimant qu’elle devrait être immédiatement mise en pratique ou en production, pourvu qu’il s’agisse d’innovation, au mépris de réflexions préalables qui précédent toute nouvelle décision stratégique. Ce type de dérive est tout aussi dangereux que les deux autres, dans la mesure où l’entreprise peut perdre beaucoup de temps et d’argent.

Savoir manager les « talents »

Il est certain que ces types de profils (qui existent) peuvent nuire non seulement au fonctionnement de l’entreprise, mais aussi à son évolution. Cependant, il n’est peut-être pas nécessaire de se lancer dans une chasse aux sorcières car dans chacun de nous, on peut trouver un peu de ces trois profils (toute proportion gardée).

En effet, identifier les freins et les difficultés d’une idée constitue une démarche pragmatique et nécessaire ; tout comme le fait d’apprendre de ses erreurs, ce qui permet de ne pas les répéter. Enfin, il n’est pas possible d’évoluer sans une dose d’enthousiasme et de risque. Voici donc les pistes avancées par Dave Martin qui suggère d’utiliser ces comportements à bon escient, afin de prendre les bonnes décisions stratégiques et mettre ces travers au profit de l’amélioration des propositions d’innovation.

HxGN LIVE : Elhom ou le récit d’une success story

Du 3 au 6 juin se déroulera la conférence Hexagon à Las Vegas. A l’initiative de l’éditeur Intergraph®, ce grand rendez-vous annuel réunit les acteurs économiques internationaux dans le domaine de l’énergie, de « l’Oil&Gas », des métiers de l’ingénierie et des process. L’entreprise Dexip, filiale du groupe GDF-Suez, spécialisée en Asset Information Management, est présente sur l’événement en tant que partenaire « Intergraph » pour présenter les nouvelles fonctionnalités de la Knowledge Box, conçue et co-signée par le collectif ELHOM®, au sein duquel SYNERGIZ est fier d’avoir pris une part active.

Gérer des données industrielles grâce à la Knowledge Box

Embarquée dans un flycase, la Knowledge Box est une solution nomade et collaborative de gestion de l’information, adaptée aux équipes « terrain » de l’industrie. Son objectif premier : capitaliser, centraliser et partager les connaissances techniques, l’expérience terrain ou les ressources documentaires et cartographiques d’un site industriel. Enfin, plus stratégiquement, elle favorise la collecte et l’enrichissement du savoir humain et contribue à la diffusion du patrimoine des connaissances.

Flycase par Elhom

Usages-métiers pour une solution sur-mesure
Conçue pour centraliser et partager les documents & données techniques, cette interface-métiers constitue un outil convivial et collaboratif permettant d’annoter, de diffuser et de transmettre l’information :

  • pour la planification d’interventions sur différents sites
  • en appui à la décision et au management des projets.

Elle est également particulièrement adaptée à la réalisation de nouvelles installations, pour les besoins opérationnels des équipes-projets en charge :

  • de la construction et du montage,
  • des contrôles et essais sur site,
  • de l’aide à l’exploitation.

Fonctionnalités accessibles en mobilité, directement à partir de la table
Dédiée aux équipes terrain sur sites industriels, l’application de la knowledge box, développée sous Microsoft PixelSense par SYNERGIZ, propose des fonctionnalités utilisateurs depuis la table Multitouch / Samsung SUR40 :

  • Consultation de la base de documents techniques superposés sur des données cartographiques (Système d’Information Géographique)
  • Recherche et navigation dans la base par identifiants, catégories ou par mots-clés
  • Consultation et annotation des documents techniques de tous types : plan de montage, procédures, manuels, etc.
  • Gestion des remontées d’information terrain mutimédia collectées pendant l’intervention des équipes via smartphone ou tablettes (photos, mémos vocaux ou textes)
  • Prise en charge l’identification de matériaux par RFID afin d’en retrouver facilement les documents associés.

Retour sur l’aventure Elhom

LOGO_ELHOM

Au-delà de belles réalisations, la knowlegde Box est avant tout la résultante d’une belle aventure qui trouve son commencement en 2012, dans une conjugaison d’acteurs, d’expertises et de savoir-faire, dont la philosophie et la collaboration ont inspirées Elhom®, ce groupement d’acteurs aux compétences complémentaires. A la base de ce projet, des acteurs se sont fédérés et mobilisés autour de principes et de valeurs fortes, édictées dans une charte porteuse d’une vision alternative pour repenser le mieux travailler ensemble :

Yves Mahé, directeur de Dexip, Arnaud Hentinger (Helisa Systems), Carlos Soriano, directeur général de TES, Laurence Ramolino (Feli&Cie), Florence Le Rolland, graphiste (REGARDsur), Fabien Renaud de l’atelier d’insertion ‘Lever le Rideau’, Frédéric Clermont, designer industriel (Desind) et enfin Fabrice Barbin, dirigeant de SYNERGIZ.

Depuis, la première version de la knowledge box présentée à Las Vegas en juin 2012 a donné la réplique à une seconde, toujours plus mobile : « Team Martin » qui, grâce à son interface, permet l’optimisation de la donnée technique (réseau urbain chaleur & froid) et sert d’outil d’aide à la décision pour les projets d’aménagements urbains (représentation prospective et dynamique des installations), accessible à toutes les parties prenantes (AMOa, décideurs, élus, personnels techniques).

TEAM MARTIN_knowledge box

Pour compléter notre « offre de services », les acteurs d’Elhom® travaillent à l’évolution du produit, en intégrant en autre, la modélisation 3D des sites de production.

Ainsi, l’aventure d’Elhom continue…

 

En savoir plus sur Elhom®:

Consulter le Livre blanc Elhom®

Voir les animations vidéos de knowledge box :